Le milieu interstellaire et la Galaxie : Centre galactique



Tournons maintenant notre regard vers le centre de la Galaxie : la région du centre galactique. Du fait de l'extinction interstellaire, il est impossible d'étudier cette région en lumière visible et les astronomes se servent donc d'observations dans les domaines radio, infrarouge, X et gamma. Celles-ci ont révélé des phénomènes très complexes, dont la compréhension est encore très loin d'être parfaite.

Milky Way
Une vue vers le centre de la Voie Lactée dans la constellation du Sagittaire. Crédit : W.-H. Wang

Commençons donc à nous rapprocher doucement du centre galactique. A 3000 parsecs apparaissent de part et d'autre du centre, deux énormes bras qui contiennent plusieurs millions de masses solaires sous forme de gaz d'hydrogène. Ces bras, révélés par des études à une longueur d'onde de 21 centimètres, s'éloignent très rapidement du centre à des vitesses de l'ordre de 100 kilomètres par seconde. Cette éjection extrêmement rapide montre qu'un événement très violent, peut-être une explosion de supernova, a dû se produire il y a un million d'années, au centre de la Galaxie.

Continuons notre progression. A une distance de l'ordre de 100 parsecs apparaît une structure très complexe, révélée par des études dans les domaines radio et infrarouge. Celle-ci est formée de gigantesques filaments de gaz ionisé, dont la forme rappelle celle des protubérances solaires, ce qui laisse à penser que le champ magnétique joue un rôle majeur dans la région. La partie centrale de cette structure s'appelle Sagittaire A. Il s'agit d'un ensemble de trois petits bras en forme spirale, dont la taille totale ne dépasse pas trois parsecs, et qui entouré d'un anneau de gaz moléculaire et de poussières.

Centre galactique
Une image du centre galactique prise par Chandra, le satellite d'observation dans les rayons X. Au centre, on aperçoit Sagittaire A*, le trou noir au centre de la Galaxie, avec une masse trois millions de fois celle du Soleil. La ligne diagonale indique le plan de la Galaxie. Les zones qui apparaissent rougeâtres sont d'immenses régions de gaz qui s'étendent sur des dizaines d'années-lumière et sont chauffées à 20 millions de degrés. Crédit : NASA/CXC/MIT/F.K.Baganoff et al.

Au centre de Sagittaire A se trouve une source radio considérée comme le centre de la Galaxie et baptisée Sagittaire A*. Cette source est très petite, avec une taille de moins de 10 unités astronomiques. Tout autour d'elle orbitent de nombreux nuages de gaz ionisé. Leur vitesse, révélée grâce à l'effet Doppler, est de l'ordre de plusieurs centaines de kilomètres par seconde. Pour pouvoir retenir en orbite des objets aussi rapides, la gravité de l'objet central doit être extrêmement puissante et sa masse a pu être estimée à plusieurs millions de fois celle du Soleil. Une telle concentration de masse dans un espace aussi restreint est remarquable. Elle pourrait s'expliquer par la présence de l'un des corps les plus fascinants de l'astronomie moderne : un trou noir supermassif. Cette hypothèse est cependant controversée car certaines de ses implications n'ont pas été observées.



Auteur : Olivier Esslinger

Source : www.astronomes.com/index.html